Menu

Co - construire ensemble un avenir durable pour le territoire de l'Artense




Et si ma commune de Cros devenait aussi un éco-village ?


Et si ma commune de Cros devenait aussi un éco-village ?
Après la nomination "Ma commune au naturel"   qui a été récemment attribuée à Cros, on peut se demander s'il n'est pas possible d'aller plus loin en prétendant au statut d'éco-village

C'est un concept qui a été initié au Sommet de la Terre à Rio, en 1992. Il s'appuit sur l'ambition collective d'une communauté rurale de devenir un espace de vie durable et responsable fondé sur le respect de l'environnement, de la nature et de l'humain. 

Le réseau français des Ecovillages  existe en France depuis 1997 , il a été refondé juridiquement en « collectif » en 2017. En 1998, l’Organisation internationale des Nations Unies (ONU) décrivait les écovillages comme l’une des meilleures pratiques pour un mode de vie durable.

Les formes des écovillages peuvent être diverses et variées.  Certains écovillages sont issus du grand retour à la terre des années 1970, comme à Findhorn  en Écosse, aujourd’hui considéré comme l’écovillage de référence en Europe; d'autres se sont concentrés sur une gestion plus responsable des déchets, d'autres sur la construction de maisons à partir de matériaux écologiques, d'autres encore sur le développement de la permaculture, d'autres enfin sur des jardins partagés, etc...

 La difficulté de rassembler les projets sous un même "label" vient du fait qu'aucun des écovillages ne fonctionne tout à fait de la même manière. Mais tous sont fondés sur la volonté de partager une qualité de vie réelle et  celle de léguer aux générations futures un monde soutenable

Au dela de l'aspect environnemental, un écovillage  s’emploie à recréer une micro société où l'entraide et la convivialité entre les citoyens doivent  l'emporteer sur la compétition et la rivalité. Un écovillage ne consiste pas à faire une expérience fusionnelle comme dans un kolkhose ou pire une secte;  chacun garde son autonomie, sa propriété et son libre arbitre. Ce qu'il s'agit de partager c'est un  vivre ensemble respectueux de la planète en décidant collectivement d'actions concrètes. 

Cependant, il ne suffit pas de se décréter eco-village pour que cela fonctionne. Il y a un préalable incontournable: c'est celui d'une réflexion collective et démocratique pour définir les grandes axes d'un projet commun. Beaucoup d'expériences ont échoué pour avoir négligé cette étape. 

Les éco - villages ne sont plus des utopies. Ils connaissent un développement réel et constituent pour certains territoires une possibilité de faire  renaissance,  car de plus en plus personnes sont à la recherche "d’un monde d’après" et quand ils ont l'impression de le trouver, ils désirent s'y installer...

Eco-Village: Un autre modèle de société


Lu 28 fois


Nouveau commentaire :