Menu

Co - construire ensemble un avenir durable pour le territoire de l'Artense




Histoire et travail de mémoire


Histoire et travail de mémoire

Un simple regard sur l'histoire de l'Artense montre que Prelats, Chevaliers, et Seigneurs en Auvergne ont identifié une "terra Artencha" dès le XIIIème siècle.. C'est seulement au XV siècle qu'apparaît un quartier d'Artense dans la paroisse de Condat-en Feniers", bien plus tard rattaché à Clermont.

Les coutumes des Artensiers persistent plusieurs siècles : de rudes travailleurs pratiquent la migration estivale pour sortir de la pauvreté familiale, de grands troupeaux de chèvres et de moutons en été broutent sur les hauts pâturages, les gens se nourrissent de "pompes" faites de farine de sarrasin, seule céréale cultivée dans les vallées.

Le XIX siècle connaît l'exode des jeunes vers la capitale pour rejoindre les rangs des Bougnats à Paris suivi par ceux des marchands de toile un peu partout en France.

Depuis la fin du XXeme tout s'accélère, les sociétés globalisées sont confrontées à un relatif effacement de leurs repères Nombreux sont ceux qui sont fragilisés par cette situation et se demandent dans quelle sens se diriger. 

S'interroger sur l'histoire de son territoire peut constituer la première étape d'un travail d'espérance. Quand nous utilisons le terme d'histoire, il ne s'agit pas seulement de la chronologie des événements  mais  de retrouver la mémoire de ce qui nous a précédé. 

Ce travail mémoriel est un travail avant tout collectif. Il consiste à partager des récits qui peuvent provenir de recherches personnelles ou encore de témoignages recueillis.  

Partager des récits c'est non seulement nous permettre de retrouver la mémoire de ce que nous sommes mais aussi refaire du lien entre nous pour tenter de construire un futur qui ne peut plus se prévoir. 

Découvrez nos chantiers mémoriels 

N'hésitez pas à livrer vos secrets et récits sur les histoires de l'Artense. Vous pouvez utiliser pour cela la fonction "Raconter"  (si votre propos dépasse 2 pages)  ou la fonction  " Commentaire "  (Si votre propos est court ) .  


Lu 291 fois


Nouveau commentaire :